Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 00:08

Des pianiste de Rock n'roll Jerry Lee Lewis est avec Little Richard l'un des plus violent. Il suffit pour s'en convaincre de regarder la frénésie qui le possède lors de ses différents passages Tv des fifties. Il commence sa carrière en 1952 en enregistrant une reprise de Lefty Frizzell Don't stay away, puis passe au Louisiana Hayride en Louisiane. Mais slim Whitman le recale lors de son audition. En 1956, il part pour Memphis tenter sa chance, tout d'abord chez Meteor, puis chez Sun records. Jack Clement collaborateur de Sam Phillips, reçoit Jerry Lee et lui fait passer une audition, durant laquelle Jerry interprette deux country song Wilwood flower et Season of my heart. Jack sent que l'artiste à un énorme  potentiel, il fait alors écouter la bande à Sam. En Novembre 1956, Jerry accompagné de son cousin J.W.Brown revient chez Sun enregistrer son premier disque, l'excellent rock Crazy arms et le non moins excellent médium End of the road il est également accompagné durant cette séance par Roland James à la contrebasse et  Jimmy Van Eaton à la batterie. Le Sun 259, se vend en quelques semaine à 120 000 exemplaires. Durant cette pèriode Jerry Lee jouera comme musicien de studio chez Sun on peut l'entendre entre autres sur Matchbox de Carl Perkins et Flyin saucer Rock n'roll de Billy Lee Riley. Il enregistre ensuite en Avril 1957 son second 45 tours, le splendide medium rock It'll be me associé à l'explosif Whole lotta shakin' goin on. C'est aprés son passage au TV show de Steve Allen, que le titre devient un énorme tube national, avec des ventes énormes. Whole Lotta sera classé 1 er dans les charts Rhythm and blues et Country and western, mais aussi troisième dans les charts Pop. Son single suivant le Sun 281 contenant Great Balls of Fire (un des plus fantastique rock au piano de l'Histoire avec le Tutti Frutti de Little Richard) et You win again est lui aussi classé 3 eme, second et premier dans les trois catégories,On peut aussi noter que Great balls of fire  est une composition de Jack Hammer et Otis Blackwell, et qu'une première version sera enregistré par Jerry Lee pour la BO du film Jamboree (1957). Il est alors invité dans d'autre show tv comme l'Américan Bandstand et le Big beat party. Jerry Lee est au sommet de sa carrière devenant l'une des plus grosse vedette de rock du moment. Son troisième disque d'or il l'obtient avec le single Sun 228 contenant le génial Breathless et Down the line (une version du Go go go de son ami Roy Orbison. En Mai 1958, commence alors une tournée triomphale en Angleterre, qu'il fait avec sa troisième épouse Myra Gail une cousine éloigné agé de 13 ans. Se qui fait éclater un scandale dans la presse puritaine anglaise. Etonnement, de retour aux Usa le scandale l'a précédé et il est banni de la plupart des stations radios, mais il arrive quand même à faire un troisième hit avec  High school confidential (gros tube mais aussi générique du film High school confidential), Malgrés sa mauvaise presse il continuera à sortir d'excellents singles voguant entre Rock n'roll, country et rhythm and blues:
On peut donc noter le Sun 312 I'll say my  ship alone  de Janvier 1959 (compos de Moon Mullican avec  Charlie Rich au piano!!) le titre sera un tube national se classant en place 93 des charts Pop , Sun 317 Lovin up a storm / big Blon baby (deux rocks rapides typiques du style du killer surnom de Jerry Lee Lewis), Sun 324   Let's talk about us (superbe médium rock) / The Ballad of Billy Joe, Sun 330 reprise du little Queenie de chuck Berry, Sun 337 Old black Joe (qui sera l'un des gros succés de Crazy Cavan au début des 80's)/ Baby baby, bye bye et en 1961 le Sun 356 What 'd i say / Livin' lovin' wreck permet à Jerry Lee de revenir dans les charts Country rhythm and blues et Pop en atteignant les 26, 27 et 30 eme places en Février 1961.
L'ensemble de ses titres  Sun de ses début jusqu'à 1961 sont présents sur ses deux indispensables  premiers albums Sun.  l'album appelé tout simplement  Jerry Lee Lewis  de 1958 contenant High school Confidential Don't Be cruel (reprise du succés d'Elvis) Goodnight Irene (reprise du bluesmen Leadbelly),  Put me down, It all Depends, Ubangui stomp (de Warren Smith), Crazy Arms, Jambalaya (De Hank williams) Fools like me, When the saints go Marching in (gros succés par Louis Armstrong), Matchbox (de Carl Perkins) et  I'll be  me.
Puis son second lp  sun Jerry Lee's Greatest qui contient Money (succés de 1960 pour Barret Strong), As long as i live, Hillbilly music, Breackup (superbe rock de Charlie Rich) Hello, hello baby, Home, Let's talk about us (un petit chef d'oeuvre du rock n'roll) , Great balls of fire, Frankie and Johnny, Cold cold Heart (de Hank Williams), What'di say (de Ray Charles) et Hello Josephine de Fats Domino.
En 1962 il retoune dans les charts Pop avec sa reprise du Sweet little sixteen de Chuck berry sur le Sun 379, on peut aussi noter le Sun 382 qui contient une reprise du Good Golley Miss Molley (de Little Richard), le sun 384 avec Teenage letter (1963) et le sun 396 Carry me back  to old virginian qui sortira en 1965.
Même si l'oeuvre enregistré chez Sun par  Jerry Lee lewis est exeptionnelle, aprés la vente du label par Sam Phillips à Shelby Singleton, ce dernier ressort une grande quantité d'inédits tout aussi excellents du killer. Par exemple The Golden cream of country SUN - 108 qui contient Invitation to your party, Jambalaya, Ramblin rose, cold cold heart, As long as i live, seasons of my heart, one minute past eternity, i can't trust me in your arms anymore, frankie and Johnny, Home et How's my ex treating you.
Il est aussi indispensable d'avoir les 2 Nuggets 16 rare tracks by Jerry Lee lewis respectivement CR 30121 et CR  30129 qui compilent un ensemble de petites perles de Jerry Lee Lewis sur Sun. Sur le Volume 1 nous trouvons Sweet Little sixteen enregistré en 1962 avec Scotty Moore à la guitare, Hello Josephine, I've been twistin' de Janvier 1962 (Sun 374), It won't happen with me (le sun 364 de Juin 1961 qui est la seconde face du Cold cold heart), Ramblin Rose (seconde face du I've been twistin'), When I get paid (Sun 352 d'Octobre 1960) et la seconde face du single Love made a fool of me, le single In the Mood (reprise de Glen Miller) / I get the blues when it rain qui sort en Janvier 1960 sur Phillips International (filiale de Sun), Ubangui stomp, I'll be me, Put me down, I'm feelin' sorryBaby baby bye bye, The return of Jerry Lee face B  du sun 301 contenant en face a Lewis Boogie.
Sur le volume 2 nous trouvons, Crazy Arms, Hillbilly Music, Turn around (1957), Night train to Memphis (1959), My Blue Heaven (reprise de Fats Domino) (1957), It hurt me so, I can"t help it  de 1957, When the sain'ts go marching in, Whole lotta twistin' goin' on version début 60's de son énorme tube 50's, I'll sail my ship alone, Friday nights (1957), I can't trust me in your arms anymore 1962, Hello hello baby, High Powerered woman de 1962 avec une intro à la What d'i say, Crawhad song  de 1957.
On peut aussi se procurer le Jerry Lee Lewis and his Pumping Piano CR 30002 qui contient Friday nights, Wild One, Whole lot of twistin', Dixie, Rock n'roll ruby (reprise de Johnny Cash) , Carry OnSail away, Pumping pianoHound dog (reprise du tube d'Elvis Presley), Hong kong blues, Rocking the boat of love, Near you, Cool, cool ways, Ooby dooby (reprise du tube de Roy Orbison), Someday, et Shanty town
Le Rare Jerry Lee Lewis Volume 1 de Charly CR 30006 contient encore d'autres petites merveilles rock n'roll comme Sixy minute man (reprise doo wop de 1957), Release Me (1958), Sick and tired (1958), Let the good time roll (1957),  Slipping around (1958), Little green valley (1958), So long, i'm gone (1957), Crazy Heart (1958),  Set my mind at ease (1962), I know what it means(1962) , High Powered woman, Billy Boy (1959), Wild side of life (1957), When my blue moon turns to gold again (1960) et My Quadroon (1962).
L'album 16 songs never released before CR 300007 comme son nom l'indique contient 16 inédits Mexicali Rose (1960), Lucky old sun (1957), Ole pal of yesterday (1957) All night long (1957) Come what may (1957) I don't love nobody (1957), Tomorrow night (1957), Shame on you (1957), Carolina sunshine girl (1957), un instrumental, I forgot to remember to forget (1961), No more than i get (1957), Nothing shaking (reprise d'Eddie Fontaine) (1963), Just who is to blame (1963), Born to loose (1958), Long gone lonesome blues  (1957 une reprise de Hank Williams).
On peut enfin noter l'album Sun  distribué en France par Dreyfus Duets Jerry Lee Lewis and friends (1978) dans lequel Jerry chante sur Save the last dance en duo avec Elvis Presley ou son clône ral Donner le mystère reste entier . Il contient  donc une version controversée de Save the last dance for me (des Drifters) , Sweet little sixteen (de Chuck Berry), I love you because, CC rider, Am i to be the one, Sail away, Cold cold heart (Reprise de Hank XWilliams) Hello Josephine (reprise de Fats domino), It won't happen with me, What'd i say et Good golly Miss Molley.
Comme le fait remarquer Michel Rose dans son livre "Encyclopédie du Country et Rockabilly" "Jerry Lee Lewis est  avant tout un styliste, l'un des meilleur de toute l'histoire du rock n'roll".  Il est à la fois un pianiste de haut niveau mélangeant Boogie woogie noir et piano honky tonk blanc, utilisant des effet de glissandos frénétiques et un trés grand chanteur toujours juste tout en étant violent, suggestif et inquiétant. 
Voici quelques albums qui font le tour de la légendaire pèriode Sun records du "Killer " Jerry Lee Lewis. Il signe en 1964 un contrat chez Smash records dont nous verrons dans un autre article les enregistrements.
 
















 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

End of the Road - Jerry Lee Lewis


Jerry Lee Lewis -You win again (1957)

Jerry Lee lewis - Goodnight Irene


Jerry Lee Lewis - Break Up 78RPM

Jerry Lee Lewis - Down the line

I'll Sail My Ship Alone - Jerry Lee Lewis


Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article

commentaires

Yepcats 06/05/2009 17:26

Bonjour et merci pour ton commentaire sympa sur mon blog, c'est cool.
Si je peux me permettre concernant l'album et si je me trompe pas, Jerry and friends hello joséphine, et en fait une imitation de nos idoles (dont Elvis) interprété par Orion.
Au plaisir de te relire.
...Yepcats...

beatnick bandit 06/05/2009 20:34


Merci pour l'infos à propos d'Orion