Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 21:58

L'origine des Dovells il faut remonter à 1957 à Philadelphie avec les Brookstonesdovellsbristol.jpg. Ce groupe qui s'est formé à la Over brook High school réuni déjas les membres des futurs Dovells comme Jerry Gross (alias Jerry Summers) leadeur et premier ténor, Len Borisoff (alias Len Barry) leadeur et Ténor, Mike Freda (alias Mike Dennis) second ténor, Arnie Silver (alias Arnie Satin) Bariton, Jim Mealey Basse et Mark Gordesky (alias Mark Stevens) ténor.

Le groupe se produit localement dans des fêtes scolaires et dans le magasin de disques de John Madara du 60 Market Streets de Philadelphie. (Madara sera un coauteur du At The Hop l'énorme succés de Danny and Juniors).

Ils se font une réputation locale et finissent par enregistrer le titre No no no qui est un succés localement. Ce succés leur permet de signer un contrat avec Bob Marcucci's de Chancellor records. Parallèlement Summers et Dennis quittent la formation pour un autre groupe les Gems. Ce rajoute alors au groupe William Shunkwiller et Jerry Sirlin.

En Décembre 1960 Barry finit par demander à Summer's et Denni's de les rejoindre de nouveau ce qu'ils font immédiatement. Dans la foulée et sous l'influence de Bernie Lowe (Cameo records) le groupe change de nom pour les Dovells.

C'est lors de leur session d'enregistrement d'une ballade datant de 1957 Out in the cold Again, que l'idée vient à Jerry de faire un titre en rapport avec la nouvelle danse à la mode le stomp à partir des accords de guitare de Everyday of the week un doo wop des fifties. C'est comme cela que Bristol stomp est né et devient la face A du single et Out in the cold again devient la face b.dovels.jpg

Bristol Stomp devient un énorme tube national fin 1961 jusqu'à atteindre en Octobre  la seconde place du hit parade Pop et septième au hit parade rhythm and blues.
Dans le même style les Dovells font un second gros tube avec Do the New Continental en Janvier 1962, cette année là sera faste pour le groupe qui rentre trois autres titres dans les hit parade comme Bristol twistin' Annie, Hully Gully baby et The Jitterbug.

En 1963, ils obtiennent encore un petit tube avec Save my baby en Janvier, et un énorme tube durant l'été avec You can't sit down qui atteind comme Bristol Stomp mles sommets des hits parades Pop et rhythm and blues.

Cette année là les Dovells enregistrèrent une version du She loves you des Beatles mais que ne fut jamais éditée.

Les Dovells seront l'un des groupes de doo wop majeur du début des sixties faisant des tournées triomphales avec d'autres stars de l'époque comme Fabian Chubby Checker et Jackie Wilson. Le groupe fera son dernier concert à Miami Beach en Décembre 1963. Ensuite Len Barry signe en solo pour Decca ou il fait un énorme tube avec son simple 1-2 -3 (qui sera n°2 des charts pop en 1965) puis deux autres succés en 1966 avec Like a baby et Somewhere. Les membres restant des dovells continuent à enregistrer des titres mais sans succés notable et font une apparition dans le film don't knock the twist au côté de Chubby Checker , les Marcels et Dion en 1964.

 

Les Dovells feront ensuite quelques succés comme en 1974 avec une reprise du Dancin' in the Street de Martha and the Vandellas . Len Barry rejoindra pour certains concerts les Dovells, comme lors d'un concert pour le président Clinton.

 

Au niveau des disques je me suis procuré leur fantastique premier lp Bristol Stomp Parkway P 7006 , qui ne contient que du bon voir du trés bon doo wop rhythmé et nerveux avec Bristol stomp, out in the cold again, Little girl of mine, Deserie, Foot stompin', Three coins in the fountain, Mope-itty mope, I really love you change, Ah choo, No-no-no et Let's twist again.

Ensuite le lp Domino records 1006 reprenant la pochette du lp Bristoll Stomp compile  16 fabuleux titres de la carrière des Dovells nous découvrons Jim Dandy (succés 50's de Lavern Baker), Save my baby, 32 - 42 - 36, Summer Job, Why do fools fall in love (de Frankie Lymon), To make a long story short, trickle trickle, Inthe still of the night (des five satins), Your Last chance (succés 50's de Lewis Lymon and teenchords) Bristol twistin annie (un petit chef d'oeuvre), two people in the world, The clock, Oh what a night, Little bitty pretty one (énorme tube pour Thurston Harris durant les fifties), i want you be my girl, letters of love et You can't sit down. On ne trouve que quelques doublons avec le lp précédent No-no-no, Bristol stomp et Little girl of mine,

 

Enfin je possède le ep Bel air 211.091 qui compile sur une face deux titres de Chubby Checker et sur l'autre deux titres des Dovells soit Bristol twistin' Annie et Your last chance (deux artistes de Cameo/Parkway label distribué en France par Bel air)

 


Découvrez The Dovells!

The Dovells sing Hully gully baby, Kissin in the kitchen et Little white house

 

The Dovells - Bristoll stomp original clip

 

The Dovells sing i really love you , Bristoll stomp, You can't sit down

 

The Dovells sing the Jitterbug and different version of You can't sit down

 

 

The Dovells sing Baby workout, Betty in bermudas and No no no

 

The Dovells sing Bristol twistin' Annie, Dance the froog, Do the new continental

 

The Dovells sing Doing the continental vintage movie clip
 

 

The Dovells sing Don't come back, Foot stompin' et  Hey beautiful

 

 

The Dovells - Your Last Chance - 1962 - 45 Rpm

 

 

Out In The Cold Again - The Dovells

 

 

 

The Dovells sing Mope itty mope, Stop Monkeyin' around et  The Actor

 

The Dovells sing You can't sit down, Roll Over Beethoven, Tick tock  live 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans Doo Wop
commenter cet article

commentaires