Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 21:26

Conway Twitty sera l'une des figures marquantesDSC04893.jpg de la country music des seventies, à tel point que l'on oublie ses faces rock n'roll de la fin des fifties et du début des sixties. Pourtant à cette époque, il réalisera de nombreux tubes et des ventes conséquentes.
Conway Twitty de son vrais nom Harold Lloyd Jenkins est né à Fiars Point dans le Mississippi. Sa famille déménage ensuite à Helena (Arkansas), à l'age de 10 ans Conway forme son premier group The Phillips County Ramblers. 2 ans plus tard il participe tout les Samedi matin à show d'une radio locale. Son talent pour le baseball lui à permit de recevoir une proposition pour jouer avec les Philadelphia Phillies aprés le lycée, mais Conway refuse et part faire l'armée.
Une fois libéré de ses obligations militaires il décide de reprendre sa carrière musicale. En entendant Mystery train par Elvis presley, il décide de se lancer lui aussi dans le rock n'roll. Rapidement il se met à écrire des titres dans le style. Il va même travailler avec Sam Phillips des studios Sun Records de Memphis.

En 1957, Conway trouvant que son nom de naissance n'est pas assez vendeur il le change pour Conway Twitty, c'est cette année là également qu'il signe avec le label MGM.DSC04892.jpg
En 1958, il obtient un tube incroyable (8 millions de disques vendus à travers le monde) avec It's Only make believe (une ballade rock n'roll absolument magnifique). Le titre est une composition de Conway et du batteur Jack Nance.
En fait It's only make believe était la face b de I'll try, la chanson fut tout d'abord un succés dans l'Ohio, puis progressivement dans le pays tout entier, puis passe les frontières et les océans (le titre fut aussi N°1 dans 21 pays!!).

Il aura également deux autres gros tubes  pour MGM avec Danny Boy et Lonely blue boy (une version du titre Danny). Il continuera à chanter du rock n'roll jusqu'en 1965, année durant laquel il se lance dans la country music.

La plupart des titres les plus exitant qu'il grava pour Mercury sont réunis sur l'album Saturday Night with Conway Twitty (qui reprend le design et la photo de ses Eps de l'époque du même nom) sortie par Star club records. On y trouve que des rocks rapides et médiums dont certains rappelle le style d'Elvis Presley chez RCA. Nous trouvons le single Shake it up / Maybe Baby de Juillet 1957, évidemment It's only make believe (en fait sont troisième simple MGM) de Juillet 1958. De 1959 nous trouvons: I Vibrate qui sortira sur le eps MGM contenant son méga tube, Story of my love (trés bon médium rock), Mona lisa (le tube de Nat King Cole, repris aussi cette année là par Carl Mann) , Hey Little Lucy , Is a blue bird blue, son tube Danny boy,  et Hey Miss Ruby, She's mine, Heavenly (Tous les 4 présent sur les eps "Saturday night with" et enfin son troisième tube Lonely blue boy. Pour 1960 nous trouvons What am i living for, She's mine,  Teasin', Just because. Plus d'autres titres comme My adobe Hacienda, A huggin' and a kissin', Pretty eyed baby, et Can't we go steady .
J'ai également acheté le lp Conway twitty's Greatest hits de 1960  chez MGM (E/SE 3849) qui contient évidemment tout ses tubes plus Heavenly (1959), I'll Try (1 er face du simple d'It's only de 1958) Halfway to heaven (1959) The heart in my heart (1960)

 

Conway Twitty - Danny Boy


 

 

 

Découvrez la playlist Conway Twitty avec Conway Twitty

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article

commentaires