Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • Rockin-records le son du rock n'roll authentique au travers des disques
  • : Ce site présente le rock n'roll des fifties (1950's) sous ses différents courants musicaux: Rockabilly, Jump, Jive, Doo Wop, rhythm and blues, teen rock, twist au travers des disques.
  • Contact

Recherche

Liens

31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 08:21

L'histoire d'Evis Presley DSC04845.jpgest relatée un peu partout sur le net, dans toute les langues, cela par ce qu'il est incontestablement the king of rock n'roll. En effet, il est depuis les années cinquantes l'artiste le plus lucratif en étant pourtant est décédé en Aout 1977, et le plus représentatif pour le commun des mortels l'image du rockn'roll voir du Rock tout court.
 Dans cet article je vais m'interresser aux albums d'Elvis qu'il fera chez RCA records entre 1956 et le début des sixties.
En 1955 Elvis est reperré par Tom Parker qui se fait appeller le "colonel Parker" qui devient par contrat son manager pour les 20 années avenir. En Novembre, il fait racheter par le gros label RCA records le contrat d'Elvis à Sun Records pour 35 000 $ (de même que les droits des titres déjas enregistrés chez Sun). Le style épuré Rockabilly de ses premières années va être étoffé chez RCA par des coeurs masculin Les Jordannaires.

 

 

 

 

 

DSC04854.jpg

L'année 1956 est capitale pour la carrière d'Elvis, En Janvier sort son premier titre Heartbreack hotel qui devient  trés rapidement son premier disque d'or, cette année là il obtient une multitude de tube énorme débouchant sur des disques d'or. On doit citer Hound dog, Blues Suede shoes(reprise du méga tube de Carl Perkins), Love me tender (slow issu de son premier film), I want you, i need you, i love you, Don't be cruel, My baby left me, I was the one (proche du Last night des Crickets) et Just because. Tous ces titres sortiront sous forme de single ou eps 4 ou 6 titres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC04852.jpgRca sort son premier lp Elvis Presley avec la pochette magnifique dont la mise en page  fut reprise par les Clash pour leur album London Calling. Cette album contient les excellentes versions du Blue suede shoes (de Carl Perkins), de I got a woman (de Ray charles), de Tutti Frutti (de Little Richard) et de Money Honey (de Clyde mc Phatter and the drifters) il faut être de mauvaise fois oubien ne pas avoir l'oreille musicale pour limiter ces titres à de simples reprises, chaque titre est réinterpréter complètement devenant un titre du quatuor Elvis, bill black, Scotty Moore et Dj Fontana. On peut aussi noter deux titres issues des enregistrements Sun Tryin' to get to you et la reprise de la ballade Jazz Blue Moon qui en devient trancendante chantée par Elvis. Le second album Elvis contient trois trés bonne reprise de Little Richard (Rip it up, Ready teddy et Long tall Sally), une version Rock du blues d'Arthur Cruddup So glad you're mine, la trés belle ballade Love me écrite par Lieber et Stroller, mais surtout le superbe rock n'roll Paralized. C'est aussi cette année là que Elvis fait ses premières appartions tv qui font scandale à cause de son déhanchement suggestif. On doit noter le Ed sullivan show, le Milton Berle show et le Steve Allen show. En Novembre c'est la première du film Love me tender à New York (un western dans lequel Elvis n'interprette aucune chanson sauf le générique).

DSC04848.jpgEn 1957, la popularité d'Elvis Presley est inimaginable aussi bien aux USA que dans le reste du monde. Peu d'album lp sortent sauf les deux bandes originales de ses deux films suivants. Les titres du film Loving you sortent sous la forme d'un ep puis compilés avec d'autres titres dans un lp rempli de splendides rock comme Mean woman blues, Teddy Bear, Got a o'livin' to do!, Hot dog et Party (Let's have a party) et en face deux une reprise du méga tube de Fats Domino Blueberry Hill, un médium rock bluesy  Don't leave me now (de jailhouse rock le film suivant) et un second plus country Have i told that i love you?  et  des slows dans laqu'elle la voix d'Elvis fait des merveilles. 






 

 

 

Le second film de l'année Jailhouse Rock DSC04851.jpgsort de son côté sous la forme d'un Ep six titres contenant les fabuleux rock Jailhouse Rock, Baby i don't care, Don't leave now et Treat me nice et deux ballades Young and beautiful et I want to be free.Cette année là sort également un Christmas album. En 1958, Elvis est incorporé pour son service le 24 Mars Allemagne, rentre le 12 Août voir sa mère malade  qui décède le 14 aout. En Octobre Elvis arrive à la base militaire de Friedberg en Allemagne il y restera jusqu'en Mars 1960. C'est à Paris à l'automne 1959 qu'il rencontre sa future femme Pricilla Beaulieu. En 1958 RCA sort Elvis Golden records, la première compilation des succés 45 tours d'Elvis c'est à dire que des monuments du rock n'roll: Hound dog, All shook up, Heartbreak hotel, jailhouse rock, too much, don't be cruel, Teddy Bear, Treat me nice associé à des ballades splendides Loving you, Love me, love me tender, I want you, i need you , i love you.

 

 

 

 

 

Rca sort la bande original de son troisième film, DSC04846.jpgsous la forme de deux eps mais aussi d'un lp King Créole, ici un style New Orleans avec cuivres dans l'ambiance du film avec les titres  King creole (petit chef d'opeuvre) le trés rock Hard headed woman, le trés original Trouble, et d'autres titres trés réussi comme Lover doll ou Crawfish.

Comme Elvis ne peut rien enregistrer de nouveau à cause de son service militaire, Rca sort des albums compilant des titres n'ayant eut droit qu'au support 45 t et non lp, comme For lp fans only qui compile des titres pèriode Sun That's all right, Mystery train, You're heartbreacker ou i'm left, you're right, she's gone et des titres RCA comme les rocks Lawdy miss clawdy (reprise de Loyld Price) My baby left me, I was the one et Shake rattle and roll(reprise de Big Joe Turner), cette album fait cotoyer avec bonheur le rockabilly de 1954 avec le rock n'roll de 1956.



Le mêmeDSC04849.jpg concept on retrouve sur le lp suivant A date with Elvis qui compile les titres Sun de 1954 Blue moon of Kentucky, Milk cow blues boogie, baby let's play house, Good rockin tonight et I forgot to remember to forget avec des faces RCA de 1956 et 1957 Young and beautiful, Baby i don't care, is it so strange, We're gonna move, I want to be free.















L'album qui suit:  Elvis Gold records Volume 2 compile DSC04847.jpgde son côté que des faces RCA pas encore sorties en lp avec une majorité de rock bien trempé et originaux associé à quelques ballades nous trouvons: Don't, Wear my ring around your neck, my wish came true, le trés bon rock I got stung, One night (reprise de Fats Domino)  A Bing hunk 'o' love, I beg of you, A fool such as I et doncha think it's time.












 

 

En 1960 de retour du service Elvis DSC04850.jpgrevient en studio et enregistre le trés bon lp Elvis is back! avec la cover fantastique de Fever (popularisé par la chanteuse de Jazz Peggy Lee) et des blues rock tout aussi bon Like a baby et Reconsider baby. Pour le reste de ce début des sixties j'ai sélectionner l'indispensable Golden records Vol 3 de 1963, on y trouve les medium rock Stuck on you, Good luck charm et she's not you, les rock rapides I gotta know, His latest fllame et little sisters, une reprise du I feel so bad de Chuck Willis, et les slow It's now or never, Are you lonesome tonight?, Surrender et anything that's part of you.













 

Partager cet article

Repost 0
Published by beatnick bandit - dans White Rocker
commenter cet article

commentaires